fbpx
Abonnez-vous à la newsletter Instant d'AbsoluS’inscrire à la Newsletter
+33 (0)4 71 20 83 09+33 (0)4 71 20 83 09
EmailEmail
Nous situerNous situer
Partager Instant d'Absolu sur FacebookPartager sur Facebook
Suivez nous sur FacebookSuivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur InstagramSuivez-nous sur Instagram

DU PAYS DU MONT BLANC… AU PAYS DES VOLCANS !

Lorsqu’en 2009, nous annoncions quitter Megève, certains se sont bien demandé quelle mouche avait pu nous piquer pour venir nous établir ici, loin de tout… sur les rives du Lac du Pêcher. A Megève où nous avions fait nos classes entre développement touristique et hôtellerie, tout nous portait d’ailleurs à croire que jamais nous n’irions voir ailleurs.

Qualité de vie, harmonie des lieux, services… tout nous contentait pleinement jusqu’à ce coup de foudre pour le Lac du Pêcher entre Monts du Cantal et haut plateau du Cézallier où les éléments se rencontrent à l'état brut.
C’est ce bijou serti en forêt de la Pinatelle que Jean-Noël Deparis découvrait jeudi 18 août dernier, en repérage pour l’émission La Place du Village.

Il fallait en effet un site unique et emblématique de la beauté sans fard de l’Auvergne pour quitter amis et famille. Et l’envie profonde de redonner vie à ce site découvert en 2007 sur fond de lac vide.

Bien au-delà du courage, c’est sans doute une bonne dose d’inconscience et d’amour (à n’en pas douter) qui nous a portés, et avec nous ce projet. Il nous parait à présent essentiel d’en témoigner pour donner à croire qu’au-delà des projections classiques d’une économie purement financière, des études de marché, des brain-storming, une autre réalité est possible.
D’autant que tant de signes ont été là sur notre route qu’il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir précisément que ce lieu relevait de notre destinée. Oui, nous allons sûrement en surprendre plus d’un, mais pourtant, nous avons l’intime conviction que retrouver le temps du rêve, de l’illusion que tout est possible, de cette belle valeur qu’est l’utopie et qu’Auvergne Nouveau Monde a fait sienne, c’est précisément reconnecter avec notre puissance vitale et créer l’étincelle.

L’inconscience ? Assurément, puisque même l’expert-comptable, avec qui nous projetions une autre réalité pour ce lieu, n’y croyait pas.

L’amour ? Absolument. Pour la magie des grands espaces, ce luxe devenu rare. Pour l’intuition aussi que ce lieu se situait hors du temps, dans une éternité de l’instant pour qui sait se poser, contempler, communier avec une Nature aussi brute qu’époustouflante. De là proviendrait de toute évidence le nom de l’écolodge : « instants d’Absolu ».

Il y eut un avant : sur les pistes de Megève où un parfait inconnu en parla à Laurence alors qu’elle s’extasiait devant le Mont Blanc : « vous aimez la nature, vous adoreriez le Lac du Pêcher ».

Il y eut un après et toute l’énergie débordante de l'Amour et de l'évidence qui coule de source pour mettre en œuvre ce projet car finalement, comment ignorer quand on sait, quand on a vu qu’un lieu aussi harmonieux, aussi potentiellement magique n’attend qu’une restauration ?

Comment ne pas être touchés par ailleurs par les rencontres qui s’en sont suivies, avec les politiques et personnalités du monde du tourisme régionales, mais encore avec toutes ces personnes que la rencontre de ce lieu hors du monde a pu étrangement mettre sur notre chemin ? Jusqu’à des propriétaires de chambres d’hôtes et de petits hôtels qui nous soutenaient dans notre démarche.

Comment ne pas être sensibles à l’idée même de participer de quelque chose d’encore plus grand que l’écolodge auquel nous souhaitions pourtant plus que tout donner vie : le développement nécessaire d’un territoire rural.

Au coeur même du Parc Naturel des Volcans d’Auvergne, vous l’avez compris, il est un site désormais enchanteur aux quatre saisons : le Lac du Pêcher. Un site fragile, classé Espace Naturel Sensible, tel une île dans le coeur vert de la France pour un écolodge… d’esprit Safari. A la porte de l’écolodge, quelques 3 000 hectares de forêt de pins sylvestres… en toile de fond, les volcans côté Puy Mary…. Le premier voisin est à 4 km… et l’ambiance Safari des plus naturelles.
« Nous voulions offrir le Cézallier comme on peut rêver la Nature lointaine, avec cette sorte de vertige horizontal que provoquent les paysages de savane et juste ce qu’il faut de romantisme et de
raffinement. »

Ce 18 août 2016, Jean-Noël Deparis passait découvrir ce lieu hors du monde dans le cadre d'un repérage pour une prochaine émission de la Place du Village.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Réservation
Pourquoi réserver en ligne ?